Les fossiles de siréniens au Col des Lèques

Courte rando vers des fossiles mis en valeur sur place

type
promenade
difficulté
facile
durée
1 h 15 min
transports en commun
non
boucle
non
refuge
non
équipement
balade

Introduction

Ici, on peut aller voir des fossiles âgés de 35 millions d'années qui n'ont pas été transférés dans des musées. On a laissé les ossements pétrifiés des aïeul des siréniens actuels sur place. Ils se trouvent ici à 1200 mètres d'altitude à cause de la surrection Alpine qui perdure encore de nos jours.

Les faits

4,1 km distance totale

1 h 15 min durée de marche

140 m dénivelé totalisé

orientation facile

balisage 100% du tracé

70% sentiers faciles

20% routes forestières

15% routes agricoles

dangers glace en hiver

enfants oui

utile équipement pique-nique

indispensable chaussures de marche, équipement rando et eau

Coordonnées GPS WGS84 des points de départ et d'arrivée 43.865694,6.464246

Téléchargements

Transports en commun

La ligne de bus express 51 de Zou! circule deux fois par jour entre Nice et Grenoble et donc aussi entre Castellane et Senez. Entre ces deux se trouve le Col des Lèques, mais il n'y a pas d'arrêt. On peut demander au conducteur d'y être déposé, mais cela ne dispense pas de s'occuper du retour car il ne sera pas possible d'arrêter un car qui passe ici. Mis à part cette possibilité, il n'y a que des taxis à partir de Castellane (15 minutes et 10 kilomètres).

Accès en voiture

Nous sommes sur un des cols importants de la Route Napoléon, plus concrètement entre Castellane et Digne-les-Bains. La route porte le nom de D4085 jusqu'à Barrême et N85 jusqu'à Digne.

Parkings utiles

Directement au col se trouve un parking gratuit de 25 places environ, une dizaine d'autres places se trouve en bordure de route. Il est juste à côté d'un camping.

Conseils

C'est une courte randonnée faisable en passant sur la Route Napoléon.

Des boucles sont possibles, mais elles sont toutes forcément beaucoup plus grandes que cet aller-retour.

Toute la région est une zone à fort risque d'incendie de forêt. En période estivale, mais aussi en dehors de celle-ci par sécheresse ou vents forts, l'accès aux massifs forestiers est réglementé. Ainsi des routes peuvent être interdites à la circulation et/ou des sentiers interdits aux randonneurs. Information actuelles: Carte d'accès aux massifs forestiers des Alpes de Haute Provence. La carte montre les couleurs vert, jaune, orange et rouge qui correspondent à des niveaux de danger.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6348)
randos photo

Site protégé des Siréniens

Les sections

  1. Montée du col vers le site au pied de la Grau.
  2. Descente par le même chemin.

Section 1: Col des Lèques - Siréniens

2 km ... 40 min 95 m 45 m facile

15% routes agricoles, balisage rare

20% sentiers faciles, balisage rare

20% routes forestières, avec balisage

50% sentiers faciles, avec balisage

Les points repères

  • Col des Lèques, 1150 m
  • Prés des Lèques, 1140 m
  • Site des siréniens, 1200 m

Une montée par des prés alpins et traversé de quelques ravins.

Au parking du départ se trouvent des panneaux explicatifs de randonnées y compris celle-ci. On part sur la piste agricole en direction nord-est, on y est guidé par des clôtures des deux côtés.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6322)
randos photo

Piste agricole au nord du Col des Lèques

On reste normalement sur cette piste tracée par des roues de tracteurs pour descendre dans un creux au-dessus des maisons de la Haute Sionne. Hors saison et quand la clôture gauche est replié, on peut cependant passer sur une sente sur le pré à gauche. Cela évite de perdre de la hauteur. On longe la forêt à gauche, puis on continue tout droit pour retomber sur le chemin balisé.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6323)
randos photo

Bifurcation au nord du Col des Lèques

En se retournant, on peut voir la montagne Cadières de Brandis. C'est l'autre tour faisable à partir du col.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6329)
randos photo

Pré des Lèques et les Cadières de Brandis

Vue vers le sud tout en marchant en direction nord-ouest.

Nous continuons cependant de monter le long pré. Soit sur la trace des tracteurs, soit sur le chemin dans le creux.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6330)
randos photo

Chemins sur le Pré des Lèques

Arrivés en haut du pré, nous croisons diverses pistes agricoles. Nous ne changeons pas de direction et nous entrons dans la forêt. On arrive ici à un poteau indicateur. Nous continuons tout droit.

À droite, on arrive en une heure à la barre rocheuse appelée Sommet de Fumée. Un curieux nom pour une montagne dans une zone sujette aux feux de forêts.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6331)
randos photo

Bifurcation de chemin à la Fondue

On passe une ruine isolée.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6332)
randos photo

Ruine sous la Fondue

Par moments, on voit droit devant sur la montagne de la Grau. Dans le ravin au pied de celle-ci se trouvent les fossiles.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6333)
randos photo

Montagne de la Grau

On entre dans un cirque boisé traversé par plusieurs ravins que nous devons croiser. La piste forestière est de plus en plus étroite, elle se transforme en simple chemin plus loin devant.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6334)
randos photo

Chemin vers les Siréniens

À chaque ravin, le chemin descend pour remonter ensuite. Les deux ravins principaux sont aménagés avec des marches et une passerelle en bas.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6335)
randos photo

Passerelle du Ravin de Reissacier

En sortant du dernier ravin, on arrive sur une zone dégagé où ne se tient pas de végétation.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6336)
randos photo

Le chemin après les deux ravins

Nous arrivons sur une barre où nous tournons à gauche. Les fossiles sont droit devant, mais la pente est trop abrupte. On la contourne par la gauche et le bas.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6337)
randos photo

À gauche sur la dernière crête

On croise la barre à mi hauteur et on entre dans le dernier ravin sous la Grau, c'est le Ravin de Tabori. Nous voyons les fossiles protégés par des vitres lors de la descente.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6338)
randos photo

À droite après la descente sur la dernière crête

Arrivées dans le vallon, nous le croisons et nous tournons à gauche. Le cours d'eau du Ravin de Tabori a mis à jour à cet endroit deux couches calcaires très différentes juxtaposées.

De l'eau coule parfois dans ce ravin. Sur la rive droite, on voit des calcaires gris, massifs, datés d'environ 145 millions d'années (Jurassique). Sur la rive gauche, des marnes et des calcaires gréseux, jaunâtres, datés pour leur part de 35 millions d'années. Entre lee dépôte de ces deux formations, 110 millions d'années se sont écoulés qui ne sont représentés par aucune roche. Cette lacune est due à une phase d'érosion qui est consécutive aux premiers plissements régionaux: les calcaires du Jurassique sont mis à nus et des vallées sont creusées. Vers 35 millions d'années, la mer revient et noie ces vallées. Il y a alors ici une sorte de crique. Dans son fond se déposent boues et sables qui sont les futures roches jaunâtres et qui contiennent les ossements des Siréniens qui se trouvent plus bas de l'autre côté du vallon.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6339)
randos photo

Rivage fossile entre Eocène et le Jurassique supérieur

Nous voyons la zone protégé des fossiles à ciel ouvert devant nous. Il convient de descendre d'abord à gauche vers les panneaux explicatifs, puis de remonter le long des vitres.

Les siréniens sont des mammifères marins connus également sous le nom de vaches marines, en effet, ils sont herbivores. Ils vivent près des côtes dans les régions chaudes et se nourrissent d'algues et autres plantes aquatiques. Les ossements ici présents appartiennent à l'espèce Halitherium toulonense, un parent très ancien des dugongs et lamantins actuels. Il existe peu de gisements de siréniens aussi âgés dans le monde et celui-ci est unique pour l'abondance et la qualité des fossiles.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6341)
randos photo

Côtes de siréniens

Comme dans la plupart des gisements à siréniens, ce sont les côtes et les vertèbres qui sont les plus abondantes. La présence d'autres parties des squelettes fait l'intérêt du site. Parmi les pièces les plus intéressantes: quatre crânes, une mâchoire inférieure, un membre antérieur avec les os du bras, de l'avant-bras et de la main. Pour que de tels restes soient préservés, il a fallu que les cadavres soient très rapidement enfouis dans les sédiments. Les arrivés brutales de sable et de boues dans des criques peuvent être le résultat de tempêtes.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6340)
randos photo

Reconstitution de la vallée avec siréniens par B. Nicolas

Le nombre de fossiles est diversifié durant l'Éocène (56 à 34 millions d'années). Ces animaux vivaient là où abondent les végétaux marins, donc près des côtes, le long des fleuves et les estuaires. Vers la fin de l'Éocène, des types de siréniens ayant davantage l'allure des Dugongs sont apparus, leurs pattes avant étant devenues des nageoires et la queue transformée en nageoire caudale horizontale. Comme chez les cétacés, les déplacements se faisaient par ondulation de haut en bas.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6342)
randos photo

Cage thoracique de sirénien

Il faut beaucoup de temps pour reconnaître les différentes parties des animaux. Ils ne sont pas aussi bien préservés entiers que l'Ichtyosaure de La Robine au nord de Digne-les-Bains.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6344)
randos photo

Côtes de sirénien

Nous revenons sur nos pas pour rentrer au point de départ.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6345)
randos photo

Mâchoire et côtes de siréniens

Section 2: Siréniens - Col des Lèques

2 km ... 35 min 45 m 95 m facile

50% sentiers faciles, avec balisage

20% routes forestières, avec balisage

20% sentiers faciles, balisage rare

15% routes agricoles, balisage rare

Les points repères

  • Site des siréniens, 1200 m
  • Prés des Lèques, 1140 m
  • Col des Lèques, 1150 m

Retour par le même chemin.

Nous remontons donc vers le ravin, repassons la barre et la forêt avec les deux passerelles. On retrouve le plein soleil sur les prés qui nous ramènent au parking du départ.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6346)
randos photo

Le Pré des Lèques vu du nord-ouest

Sources et informations supplémentaires

Ne partez pas sans de bonnes cartes topographiques: le tour se trouve sur la carte IGN "Castellane, Lac de Castillon", échelle 1:25000, 3542OT.

Si on ne veut pas s'encombrer de cartes en papier, il est aussi possible d'utiliser des applications cartographiques. C'est d'une part l'application Géoportail de l'IGN. Elle a cependant besoin d'un accès au réseau de données et c'est parfois difficile dans les gorges ou les lieux reculés.

En alternative, on peut utiliser des applications stockant les données sur le portable directement. Elles ne sont en général pas gratuites, mais ne coûtent pas grand chose. Nous utilisons principalement OSMAnd. Il est possible d'y joindre des courbes de niveau, l'ombrage du relief, les balisages et d'autres. Il faut beaucoup de place pour stocker ces données sur le portable.

Bien sûr, il faut aussi avoir accès aux satellites pour le signal GPS pour toute application. Dans certaines gorges, ce n'est pas le cas. Il ne faut donc pas se fier à la position affichée, mais lire la carte sur le portable comme on la lirait sur le papier. La plupart des applications sont disponibles pour Android et iPhone. Les applications permettent en général d'enregistrer la trace parcourue et aussi d'afficher les fichiers GPS proposés avec chacune de nos randonnées.

Cette page a été vue 1091 fois depuis le 20 mars 2024.

Aucun commentaire à ce jour

Est-ce qu'il y a des changements sur ce tour ou bien des nouvelles propositions? Les commentaires permettent d'apporter ces informations!

e-mail*
web
texte *
Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2022 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id6347)
randos photo

De retour au Col des Lèques

Rappel

Les informations sur cette randonnée ont été recueillies avec le plus grand soin en 2022. Cependant toutes les données sont fournies sans garantie. Si toutefois tu y trouves des erreurs contacte s.t.p l'auteur du site, en particulier si tu fais partie des services de la mairie ou de l'office de tourisme de la commune de F-04120 Castellane. Merci!