Randonnée hors des sentiers battus par Provence-Guide.net - [de|fr]

Tour du cap ouest de Giens

Pointes sauvages de la Presqu'île d'Hyères

type
randonnée
difficulté
facile
durée
2 h 45 min
transports en commun
oui
boucle
oui
refuge
non
équipement
montagne

Introduction

Le sentier du littoral méditerranéen compte parmi les randonnées les plus belles et les plus spectaculaires de la région. Aussi n'y a-t-il pas un sentier mais beaucoup de sections différentes avec des qualités et des niveaux de difficulté très variés. Ce qui reste commun, c'est de passer le plus près de l'eau, sur les sites les plus extraordinaires. Giens est une grande presqu'île avec au bout un ensemble rocheux trop grand à faire agréablement en une journée. Il y a moyen de faire le tour de la partie ouest, il n'y a ainsi qu'une petite partie à marcher sur route pour fermer la boucle. Les chemins sont faciles et bien balisés, ils restent en retrait de la falaise abrupte. Un point fort est le passage du poste photoélectrique de la Pointe d'Escampo-Barriou. On peut explorer les ruines et descendre au débarcadère. Il y a plusieurs plages accessibles le long de la randonnée, en saison il sera utile de prendre maillots et serviettes.

Les faits

6,8 km distance totale

2 h 45 min durée de marche

290 m dénivelé totalisé

orientation facile

balisage 85% du tracé

70% sentiers faciles

10% petites routes calmes

10% chemins exposés

5% escaliers

5% routes forestières

dangers chemin en partie escarpé, installations militaires en ruine

enfants oui

utile équipement pique-nique, affaires de bain

indispensable chaussures de montagne, équipement rando et eau

Coordonnées GPS WGS84 des points de départ et d'arrivée 43.039993,6.10397

Téléchargements GPX, KML (souris droite, enregistrer sous...)

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Pin sur le sentier littoral de la Presqu'île de Giens

Vue sur le large, plus au sud c'est l'Algérie...

Transports en commun

Au départ de la gare SNCF d'Hyères il y a le bus de la ligne 67 vers la Presqu'île d'Hyères, ce à raison de 12 correspondances par jour en été et environ 6 correspondances en hiver. On arrive ainsi au village de Giens, c'est en hauteur à 3 km du point de départ. Il y a la ligne 68 qui fait la navette entre l'est et l'ouest de la presqu'île, mais malheureusement pas aussi souvent que l'autre ligne: 6 correspondances par jour en été et 2 correspondances en hiver (uniquement mardi et jeudi). Le meilleur arrêt pour changer de bus est Renée Sabran. La randonnée débute à l'arrêt Le Four à Chaux de la ligne 68. Toutes ces lignes sont consultables dans le Réseau Mistral qui dessert la communauté d'agglomération de Toulon.

La presqu'île est plate et il y a quelques sections de pistes cyclables. En choisissant ce mode d'approche, il vaut mieux prendre la route côté ouest des étangs salins.

En hiver, quand il n'y a que la ligne 67 menant à Giens, il faut rajouter deux fois une heure de marche au tour. Le mieux est de prendre le sentier du littoral sur la face sud dans les deux sens jusqu'à la la plage des Darboussières, le coté nord n'étant que route asphalte. Pour s'y engager à partir de Giens village: monter à la place Saint-Pierre, laisser l'église dans son dos et descendre à la fin de la place l'Escalier Rompicuou sur la gauche. En bas tourner à droite et poursuivre la route entre les villas en légère descente, on est ici sur le Chemin du Béton. Si on vient de l'arrêt Renée Sabran, continuer dans la même direction le long du Boulevard Édouard Herriot en légère montée puis descendre la première route à gauche, c'est le Chemin du Béton. Devant un portail avec toutes sortes d'interdictions tourner et descendre à gauche. À la fin de la petite route débute le sentier passant après au Port du Niel et à la Pointe des Morts pour amener à la plage des Darboussière. Là à droite et on arrive sur la dernière et courte section du tour décrit ici. Retour au point de départ à la fin de la section 3.

Accès

Hyères est une grande ville à l'est de Toulon. Du centre planté de palmiers suivre le fléchage Giens, Les Îles. On longera la zone industrielle, l'aéroport et puis les étangs d'un côté et la pinède de la Capte de l'autre. Quand la route passe dans une zone plate sans caractère on aboutit sur un grand rond-point, tourner à droite et suivre la flèche vers La Madrague. La route se rapproche de la mer et après le petit port sur la droite il est temps de chercher une place pour se garer. Le départ du tour se fait au croisement suivant, c'est aussi l'arrêt de bus Le Four à Chaux.

Parkings utiles

À la Madrague, peu après les commerces et le port sur la gauche sur un terrain poussiéreux parallèle à la route. Seule alternative: au parking au bout du Chemin de la Table Ronde, accessible en face du port. Il n'y a pas d'autre alternative. Le mieux est donc d'arriver tôt en saison estivale.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Flamants roses sur l'Étang des Pesquiers

La presqu'île d'Hyères est composé d'anciens marais salants

Conseils

Cette randonnée passe la plupart du temps dans le maquis en bord de mer, il y a de l'ombre mais en saison il n'y fera pas frais. Le vent côtier rafraîchira cependant. On peut descendre à plusieurs reprises à la mer. Il n'y a pas d'abri ni de source d'eau.

Le sentier est maintenu par le Conservatoire du Littoral, dans certaines parties des grilles et des piquets interdisent le passage et forcent à des détours pour permettre à végétation de reprendre sur ces terres exposées. C'est surtout le cas jusqu'à la Pointe des Chevaliers. Par moments ces protections ressemblent à des rambardes devant la falaise mais il ne faut pas s'y fier car quand il y a de la roche nue il n'y en a pas du tout et les descentes verticales n'y sont pas moins vertigineuses. Au-delà de Pointe des Chevaliers il n'y que du balisage et aucune protection. C'est surtout à prendre en compte à la Pointe d'Escampo-Barriou avec ses installations militaires en ruine.

Toute la presqu'île est une zone à fort risque d'incendie de forêt. En période estivale, mais aussi en dehors de celle-ci par sécheresse ou forts vents, l'accès aux massifs forestiers est réglementé. Ainsi des routes peuvent être interdites à la circulation et/ou des sentiers interdits aux randonneurs. Renseignements sous www.var.gouv.fr (en été seulement, chercher: Accès aux massifs forestiers).

Les sections

  1. Face nord de la Madrague à la Pointe des Chevaliers.
  2. Face ouest plus escarpée de la Pointe des Chevaliers à la Pointe d'Escampo-Barriou.
  3. La face sud sauvage de la Pointe d'Escampo-Barriou à la Plage des Darboussières.
  4. Retour par l'intérieur de la Plage des Darboussières à la Madrague.

Aucun service en cours de la randonnée.

Île de la Redonne et le Coudon au fond

Section 1: Calanque du Four à Chaux - Pointe des Chevaliers

1,6 km ... 45 min 25 m 20 m facile

100% sentiers faciles, avec balisage rare

Les points repères

Passer les dernières plages et passer dans la partie plus sauvage de la presqu'île.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Calanque du Four à Chaux à Giens

Après le petit port de la Madrague et à la fin du parking il y a un croisement avec un arrêt de bus (Four à Chaux). Une courte route mène à droite en direction de la mer, mais un gros grillage semble interdire tout accès. Cependant il y a un passage piéton à gauche du portail, on longe ainsi le grillage en passant sur des restes de plateformes bétonnées. Après quelques instants nous sommes à la Calanque du Four à Chaux et sur la côte nord-ouest de la Presqu'île de Giens.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Dernière plage sur la face nord

Le terrain est ici terreux et forme une marche face à la mer. Ainsi les petites plages sont en contrebas. On peut soit descendre à la l'eau et suivre les plages, soit rester en retrait sur le chemin plat et plus facile. Ce chemin large continue ainsi, en été c'est surtout un accès aux différentes plages de cette courte partie de côte. En face prône un premier grand rocher dans l'eau: l'Île de la Redonne.

Le chemin descend vers une dernière plage plus petite puis se transforme en chemin plus corsé. Ici ne continueront que le vrais randonneurs et quelques rares connaisseurs des calanques de la face ouest du cap.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Côte nord

On avance vers un cap sans nom et avec plusieurs îles affilées devant. Ces îles et la côte escarpée rendent la randonnée intéressante lors de grosse mer. La première est l'Île Longe, celle derrière l'Île de la Ratonnière. Au cap le sentier tourne et nous nous engageons sur la face ouest rocheuse de la Presqu'île de Giens et on sent un peu de dénivelé. Il y a ici des criques rocheuses vallonées dans lesquelles on peut descendre, par la suite ce ne sera plus possible. Ne pas monter vers l'intérieur des terres, ce sont des terrains privés et militaires.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Partie en revégétation du sentier du littoral

En contrebas des écueils sont brassés par la mer, cette côte-ci ne propose pas de mignonnes plages. Le chemin passe entre les buis très bas ici, il y a parfois moyen de quitter le sentier et de s'aventurer plus près du précipice, la roche peut y être friable.

On approche un nouveau cap précédé d'un rocher blanc nommé Pain de Sucre. La Pointe des Chevaliers est le cap le plus avancé vers l'ouest de la presqu'île. Il offre de belles vues dans toutes les directions.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Île de la Ratonnière et Île Longue à Giens

Section 2: Pointe des Chevaliers - Escampo-Barriou

1,7 km ... 45 min 110 m 100 m moyenne

60% sentiers faciles, avec balisage rare

20% chemins exposés, avec balisage rare

20% escaliers, sans balisage

Les points repères

Le sentier reste maintenant en hauteur.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Vue retour sur la Pointe des Chevaliers

La côte est ici très escarpée, on a tout le temps la vue vers l'ouest avec le Cap Sicié au fond. La Calanque du Blé est un méchant gouffre battu par les courants d'ouest. Notre sentier littoral passe haut dessus, la végétation est ici un peu plus dense et on passe dans des vrais tunnels de buis. Le chemin suit le terrain et par moments il s'approche très près du précipice.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Tunnel végétal sur le sentier du littoral de Giens

Après le contournement de la calanque le chemin redescend vers la Pointe des Salis, le cap sud-ouest de Giens. Les noms des caps et des pointes sont ici un peu bizarres car sur la Pointe des Salis sont les ruines de l'ancien Phare d'Escampo-Barriou alors que la Pointe Escampo-Barriou est une pointe plus loin. Pour tout compliquer il y a encore une plage du même nom et elle se trouve encore plus à l'est derrière la Pointe du Rabat.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Ruine du phare de la Pointe d'Escampo-Barriou

Peu importe les noms, nous arrivons à une bifurcation près de murets et de ruines. À gauche continue le chemin, tout droit nous passons près d'une baraque en ruines, des terrasses aménagées et des restes d'installations diverses. Le site vaut la peine d'être exploré, les installations plus près de la mer sont encore en assez bon état. Il s'agissait à l'origine d'un phare qui était électrisé par une centrale électrique sur place (d'où le nom de poste photo-électrique, les assenceurs servant à l'approvisionnement en carburant). Ces installations étaient aussi armées et les restes que l'on voit détruits en haut datent de d'un poste avancé durant la deuxième guerre mondiale.

Les parties intéressantes, les escaliers et rampes d'accès sont en bon état mais ne sont que sommairement sécurisés. Après la partie plus plate on se trouve devant un plan inclinée maçonné, il était initialement doté d'un rail. Ce qui reste est un étroit escalier qui permet de descendre vers la partie haute d'un ancien monte-charge souterrain. Au-dessus de celui-ci il y a une plate-forme avec une vue imprenable. Il subsiste un autre poste très ressemblant à celui-ci au Cap Sicié.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Ascenseur et plan incliné à la Pointe Escampo-Barriou

Mais ce n'est pas tout, ici il y a aussi une possibilité de descendre vers un ancien embarcadère si on ose grimper par dessus un mur. Ces marches sont constitués de gros blocs calcaires aménages en arc et on descend sur eux par dessus les roches escarpés comme en apesanteur. On entre presque dans une grotte marine avant des retrouver près d'un abri un peu au-dessus de l'eau. Cependant l'endroit ne se prête pas à prendre un bain.

Pour la suite il faut remonter du cap au chemin balisé.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Escalier dans la calanque d'Escampo-Barriou

Section 3: Escampo-Barriou - Plage des Darboussières

2,4 km ... 1 h 135 m 150 m moyenne

85% sentiers faciles, avec balisage rare

15% chemins exposés, avec balisage rare

Les points repères

La face sud-est plus fatiguante, le chemin monte et descend plus souvent, aussi y a-t-il des passages plus escarpés, étroits et des glissements de terre sont plus fréquents ici. Par contre on restera ici loin des hordes venus en sandales pour une bronzette.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Vue retour sur les installations de la Pointe Escampo-Barriou

Immédiatement après le cap avec les anciennes installations l'état du sentier littoral souffre à cause d'une roche friable, le tracé semble avoir changé plusieurs fois et passe assez haut par dessus le Pointe Escampo-Barriou. Des descentes à la mer ne sont ici ni conseillées ni utiles. En s'avançant sur la Pointe du Rabat on a encore une belle vue en arrière sur l'escalier descendant à la mer sur le cap précédent.

La Pointe du Rabat est un cap boisé avec des sentiers de meilleure qualité, ce n'est qu'en descendant vers la Plage d'Escampo-Barriou (ou Plage du Pontillon) qu'il faut grimper un peu par dessus des rochers. Cette plage est conseillée pour une pause étendue et paisible, c'est la seule de cette section et aussi la dernière avant la Plage des Darboussières qui sera bien plus peuplée en toutes saisons car elle est facilement accessible de la Madrague. Comme avant ne pas essayer de monter à l'intérieur des terres, on aboutira forcément à du fil de fer barbelé de l'armée française.

Par la suite le chemin est plus facile même s'il passe parfois sur des rochers chaotiques. On avance progressivement vers l'est sur la Pointe du Pignet. C'est le dernier petit cap que nous longerons, par la suite la côte et le sentier littoral devient plus rectiligne.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Côte sud de la Presqu'île de Giens

Le sentier avance vers la Plage des Darboussières et maintenant il y a deux possibilités: couper à la hauteur de la Pointe de la Galère, c'est un chemin dans la pinède sans autre indication et qui monte vers le nord. Ou bien continuer jusqu'à la plage des Darboussières. C'est une plage assez fréquentée mais pas très large, elle vaut le coup d'œil quand on passe hors saison.

Baie de la Plage des Darboussières

Section 4: Plage des Darboussières - La Madrague

1,1 km ... 20 min 20 m 20 m facile

30% routes forestières, avec balisage rare

70% petites routes calmes, sans balisage

Les points repères

La dernière partie est un classique accès de plage, large et poussiéreux.

Une carte de la section est un peu plus haut.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Port de la Madrague

Après quelques minutes on passe sur le parking de la plage des Darboussières et on continue sur le chemin de la Table Ronde pour rejoindre l'Avenue René de Knyff, la prolongation de la Route de la Madrague. En face les pontons et digues du petit port local.

Sources et informations supplémentaires

Cette randonnée est inspiré du livre "Sentiers du littoral méditerranéen, Randonnées de Marseille à Saint-Tropez", de Pierre Garcin et Nicolas Lacroix, éditions Glénat, série Montagne Randonnée, ISBN 987-2-7234-6259-4. Si vous êtes intéressés par d'autres sections du sentier littoral, ce livre décrit bien toutes les parties, avec photos et cartes. Cependant les tours sont linéaires en suivant la côte d'ouest en est et ne proposent pas de boucles.

Ne partez pas sans bonnes cartes topographiques: le tour se trouve sur la carte IGN "Hyères, Île de Porquerolles", échelle 1:25000, 3446OT.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Jambes de randonneurs au soleil qui se couche sur le Cap Sicié.

Les informations sur cette randonnée ont été recueillies avec le plus grand soin en 2016. Cependant toutes les données sont fournies sans garantie. Si toute fois tu y trouves des erreurs s.v.p. contacte l'auteur, en particulier si tu fais partie des services de la mairie ou de l'office de tourisme de la commune de F-83400 Hyères. Merci!