Randonnée hors des sentiers battus par Provence-Guide.net - [de|fr]

Crête de l'Issioule et la résurgence de St. Maurin dans le Verdon

Montée dans les flancs au nord du Verdon et descente le long de la crête

type
randonnée
difficulté
moyenne
durée
5 h
transports en commun
loin
boucle
oui
refuge
non
équipement
montagne

Introduction

Ce tour à la sortie des Gorges du Verdon et loin au-dessus du Lac de Sainte-Croix offre des vues imprenables et bien plus imposantes que ne l'offre la route plus bas. Il y a plus de 1000 mètres de dénivelé cumulé à gravir et l'on est souvent au soleil. Un phénomène naturel d'ampleur nous attend à mi-chemin: une résurgence chargée de calcaire coule dans un lit de tuf à travers une forêt dense.

On parcourt sur ce tour plus de cinq kilomètres au bord des crêtes au-dessus du Verdon et du Lac de Sainte-Croix. Les vues de là haut valent vraiment l'effort.

Contrairement aux tours dans la partie principale des gorges on a ici aussi la vue sur le grand Lac de Sainte-Croix.

Les faits

13,4 kmdistance totale

5 hdurée de marche

1110 mdénivelé totalisé

orientationfacile mais points importants sans balisage

balisage65% du tracé

60% sentiers faciles

15% sentiers de difficulté moyenne

10% sans chemin

10% routes départementales

5% routes forestières

dangerschaleur en été, vertige, chenille processionnaire du pin

enfantss'ils sont habitués à la marche

utileéquipement pique-nique

indispensablechaussures de montagne, équipement rando et eau

Coordonnées GPS WGS84 des points de départ et d'arrivée 43.828188,6.228047

Téléchargements GPX, KML (souris droite, enregistrer sous...)

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Crête de l'Ourbes, Crête de l'Issioule, les Margès et le Lac de Ste. Croix

Vue lors du retour sur les crêtes parcourues.

Transports en commun

L'accès principal se fait par Gréoux ou Riez, les correspondances sont changeantes et loin d'être parfaites. Il y a aussi une ligne venant d'Aups. Toutes ont soit une station dans le village de Moustiers, soit sur le départementale en contre-bas.

Informations sous PACA Mobilité: chercher les lignes BV1 (de Riez), "Lignes Express Régionales 27" (de Gréoux et de Castellane) ou 1005 (d'Aups) sous Horaires. Certaines de ce lignes sont des transports scolaires, il vaut mieux se renseigner en plus dans les offices de tourisme et aussi s'y plaindre: l'offre de transports en commun autour du Verdon est franchement misérable.

Rejoindre le point de départ: descendre du village sur la rampe au Restaurant Côté Jardin (poteau indicateur GR4) et puis vers la D952, l'arrêt sur la départementale se trouve au croisement. Traverser la route principale et suivre le balisage du GR4 sur le Chemin de Quinson et le Chemin de Peyrengue. De retour sur la départementale, nous la suivons en direction sud sur 500 mètres (passage de la Chapelle St. Pierre) jusqu'au rond-point, y prendre à gauche et enfourcher le sentier montant balisé qui coupe les lacets de la Route de Castellane

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Départ au Parking de l'Ancienne carrière

Croiser la route une première fois et quand on y revient, on tombe sur un parking. Le tour principal est décrit à partir d'ici. En tout 3km en plus.

Accès

Le départ se trouve près de Moustiers-Sainte-Marie et sur le début de la Route de Castellane qui longe les Gorges du Verdon sur la rive nord. On monte en voiture à partir du rond-point du Camping Saint Clair jusqu'au troisième lacet (quelques places pour se garer à l'extérieur du virage en épingle).

Parkings utiles

Environ 6 places directement au point de départ, une quinzaine de places dans le virage en contre-bas (aire de pique-nique), quelques places dans le virage suivant. Il y a aussi des places à la Maison du Parc au sud du rond-point et un sentier qui monte directement au point de départ en coupant les lacets.

Conseils

Il s'agit d'un tour exigeant avec quelques points exposés et des passages rocheux. Le défi principal reste la chaleur (exposition sud) et le fait que le dénivelé totalisé est génèré par des montés et des descentes répétées.

On traverse des zones de pins fortement atteints de chenilles processionnaires, leurs poils urticants sont aussi dangereux pour les randonneurs et potentiellement mortels pour les chiens. Il faut éviter les périodes à risque au printemps.

Le tour se termine par une longue descente de 600 mètres de dénivelé que l'on serait tenté de faire lors de la montée. Cependant deux passages font que nous conseillons le tour contre le sens des aiguilles: le montée vers le Col de Plein Voir est raide et sur des éboulis et en inversant le sens on aurait de la route sans intérêt à la fin. On la parcourt mieux vite avec tout l'élan du début de la journée.

En hiver il est possible de partir jusqu'à 10h du matin, en été il faut être au point de départ au lever du soleil. Un départ plus tôt évite aussi trop de circulation sur la route que l'on doit emprunter au début, il y aura peu de voitures et seulement en sens montant.

Tout le massif est une zone à fort risque d'incendie de forêt. En période estivale, mais aussi en dehors de celle-ci par sécheresse ou forts vents, l'accès aux massifs forestiers peut être réglementé. Il faut éviter tout risque pour préserver la nature. La crête est très exposée au Mistral et aux vents du nord qui risquent de pousser le randonneur dans le vide. Ces jours il vaut mieux choisir un autre tour.

Les sections

  1. Ancienne carrière – Coteau des Félines: s'avancer vers les gorges.
  2. Coteau des Félines – St. Maurin: entrer dans les gorges et retrouver la résurgence.
  3. St. Maurin – Col de Plein Voir: monter sur la crête principale.
  4. Boucle le long de la crête.
  5. Col de Plein Voir – Crête de l'Ourbes: retour par la crête avec une dernière remontée.
  6. Crête de l'Ourbes – Ancienne carrière: retour en une longue descente.

Bistros et restaurants uniquemement dans les villages de Moustiers et d'Aiguines. En été il y a des buvettes sur les plages du lac.

Photo © reproduite avec l'aimable permission de : Alex Medwedeff (Source)

Lac de Sainte-Croix vu de la Crête de l'Issioule

Section 1: Ancienne carrière – Coteau des Félines

3,3 km ... 1 h 240 m 82 m moyenne

35% routes départementales, sans balisage

25% routes forestières, sans balisage

40% sentiers faciles, sans balisage

Les points repères

  • Parking de l'Ancienne carrière, 565 m, départ au parking dans le lacet de la route
  • Longer la D952
  • Début de piste forestière parallèle à la route, 615 m
  • Longer encore la D952
  • Début du Chemin du Bois des Félines, 665 m
  • Coteau des Félines, 665 m

Le début du tour se fait d'abord en partie sur et en partie au-dessus de la Route de Castellane, mais cela évite l'asphalte au retour. Les pistes forestières et les chemins ne sont pas balisés au début.

Dans le Verdon les tours formant une boucle sont rares, il faut souvent faire des approches sans intérêt particulier. Mais ainsi nous redescendrons à la fin directement au point de départ. Ladite carrière ne se voit pas de la route, nous en verrons les vestiges à la fin du tour.

La direction à suivre à partir du Parking de l'Ancienne carrière est simple, nous restons durant 700 mètres sur la route. Dans un long virage à droite part une piste forestière sur la gauche sous une ligne électrique. Nous y montons pour nous retrouver un peu au-dessus de la route et avançons ainsi en direction est, tout en ignorant les chemins montant sur la gauche. Il n'y a aucun balisage ici, mais on suit des marques vertes sur fond blanc sur les arbres, elles délimitent des lots forestiers.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter

Première montée sur une piste parallèle à la Route de Castellane

Après moins de dix minutes on retombe pour un court moment sur la route. Dans le virage à droite qui suit on monte sur la gauche.

Mais attention: ne pas prendre les anciennes pistes carrossables qui montent perpendiculairement de la route vers le cirque, il faut enfourcher le chemin à la fin du virage et qui monte parallèlement et en direction de la route.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter

Deuxième montée de la route sur le chemin du Bois des Félines

On arrive ainsi au premier poteau indicateur officiel au Bois des Félines (un parking se trouve plus bas sur la route). À partir d'ici notre route est balisée en jaune. Au croisement il faut traverser la piste forestière et entamer une des descentes qui occasionnent une partie du dénivelé cumulé additionnel. On arrive de nouveau au-dessus de la route au poteau indicateur du Coteau des Félines.

Section 2: Coteau des Félines – St. Maurin

1,6 km ... 45 min 220 m 140 m moyenne

60% sentiers faciles, avec balisage rare

40% sentiers de difficulté moyenne, avec balisage rare

Les points repères

  • Coteau des Félines, 665 m, c'est peu au-dessus de la route
  • Passage de la crête, 770 m, on entre dans les gorges
  • Cascades vauclusiennes de St. Maurin, 770 m

Après les passages de route nous avançons en légère monté, franchissons la cluse finale des Grandes Gorges du Verdon et retrouvons les cascades fantastiques de Saint-Maurin.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Passage loin au-dessus du Pont de Galetas

Après l'approche assez rectiligne, les choses intéressantes commencent. On voit que notre chemin s'apprête à franchir la Cluse du Galetas une centaine de mètres au-dessus de la route et plus de 300 mètres au-dessus du Verdon. Cependant on ne voit pas de suite où cet ancien chemin de passage se faufile entre les rochers. Le chemin profite de bords rocheux pour monter au passage de la crête de la cluse. Il y a peu de balises jaunes, mais la verticalité du terrain ne laisse pas d'alternatives au chemin.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Talus d'éboulis au-dessus du Galetas

En franchissant l'arête rocheuse la vue s'ouvre sur la partie basse du Grand Canyon du Verdon.

En été les pédalos et les bateau électriques rentrent ici car le Lac de Sainte-Croix renfloue l'eau sur une partie dans les gorges. Sur la photo au fond: le Cirque de Vaumale et le Grand Margès. À gauche de la rivière: la Route de Castellane.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Gorges du Verdon entre Galétas et Maireste

Dans le Cirque de St.-Maurin notre chemin monte et descend pour passer dans une forêt de pins plus dense. On y franchit d'autres rochers sans changer de hauteur et lors d'une dernière descente dans une végétation encore plus dense on entend le clapotis d'une rivière. C'est surprenant dans un milieux tellement sec.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Bassin vauclusien à St. Maurin

En face d'une balise jaune sur un rocher descend une sente dans les buissons vers la partie basse des cascades vauclusiennes de St. Maurin. Ceux qui connaissent la Route de Castellane plus bas se souviennent peut-être de la cascade de tuf sur le mur de soutènement de la route. Nous longeons ici la partie en amont bien plus belle, avec ses vasques d'eau limpide profonds, les couleurs changeants entre turquoise et vert. Il est possible de passer le toboggan de tuf, qui n'est pas glissant sur les zones sans algues. Cependant il ne faut pas piétiner inutilement ces merveilleuses formations!

Attention, la Réserve Naturelle Régionale de Saint Maurin est une zone spécialement protégée à l'intérieur du Parc Naturel Régional du Verdon. L'accès est libre, mais on est tenu de rester sur les chemins. La baignade, le bivouac et le feu y sont strictement interdits!

On remonte sur le sentier balisé et un peu plus haut il y a une zone plus plate (poteau indicateur) où il est possible d'approcher ce curieux cours d'eau de nouveau. Ici il engloutit progressivement le tronc ces arbres. Il ne faut pas tenter de remonter à la source, elle se trouve dans un ravin accidenté.

Lors de notre passage, le chemin vers la Grotte de Saint-Maurin, qui n'est pas loin de la cascade vauclusienne, était très embroussaillé. Nous n'avons pas cherché le passage dans les sous-bois alors infestés de chenilles processionnaires.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Cours d'eau et tuf dans la forêt du cirque de St. Maurin

Section 3: St. Maurin – Col de Plein Voir

1,4 km ... 1 h 360 m 20 m facile

40% sentiers de difficulté moyenne, avec balisage rare

60% sentiers faciles, avec balisage rare

Les points repères

  • Saint Maurin, 770 m
  • Passage sous paroi
  • Point de vue, 1035 m
  • Col de Plein Voir, 1170 m

Nous avons ici la montée principale sur la crête nord des Gorges du Verdon. On est en principe à l'ombre, mais le soleil chauffe sous les pins.

On n'a pas vraiment fait du dénivelé absolu jusqu'ici, ce sera le moment de prendre son souffle pour monter plus ou moins d'une traite jusqu'au bord du plateau de la Plaine de Barbin. La pente est raide et sur une longue partie on grimpera sur des vieux talus d'éboulis et quelques passages rocheux.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Passage rocheux cirque de Saint Maurin

La roche dure devant n'est pas problématique, mais les gravats plus bas instables.

Nous nous approchons ainsi d'une paroi verticale impressionnante sur la droite. Elle nous signifie que le vallon que nous remontons se resserre progressivement.

Par la suite le chemin replonge dans une forêt de grands pins.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Paroi rocheuse dans le Cirque de St. Maurin

Le chemin prend une direction nord et remonte dans la crête de la cluse avec un point de vue vers 1020m. Ne pas tenter de monter sur la crête rocheuse sur la gauche (ouest), la vue ne devient pas meilleure et c'est très exposé au vide. Le chemin partant d'ici vers le nord sous le Col de l'Âne n'était plus visible en 2016.

Notre chemin balisé se rabat vers l'est et il est d'abord presque plat sous une haute forêt. Il manque encore quelques mètres que nous franchirons directement sous le Col de Plein Voir. Le col lui-même ne porte pas bien son nom, mais quelques mètres plus loin à droite la crête est dégagé d'arbres et la vue s'ouvre sur le Verdon jusqu'à Maïreste, le Grand Margès en face, au nord sur le Chiran et à l'est sur Châteauneuf-lès-Moustiers.

Photo © reproduite avec l'aimable permission de : Alex Medwedeff (Source)

Quelques mètres sous le Col de Plein Voir

Section 4: Crête de l'Issioule

2 km ... 45 min 80 m 80 m moyenne

65% sans chemin

35% sentiers faciles, avec balisage

Les points repères

  • Col de Plein Voir, 1170 m
  • Crête avec pilier, 1250 m
  • Descente vers le GR4 au nord
  • Col de Plein Voir, 1170 m, retour par le GR4

Nous longeons la Crête de l'Issioule pour voir plus loin en amont du Verdon.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Sur le Plateau de Barbin

Pour gagner un peu en vue sur le Verdon et ses impressionnantes parois nord, on peut longer cette la Crête de l'Issioule peu boisée ici, en restant toujours à une distance de sécurité de l'abîme bien sûr. Il n'y a aucun balisage ici. On avance ainsi vers un point avec un pilier bien visible. Ce n'est pas le point le plus haut de la crête, mais d'ici on a la meilleure vue.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Empreinte de fossile d'ammonite près du Col de Plein Voir

Le plateau est brouté par les moutons. Au fond le Le Grand Margès qui se trouve au sud du Verdon.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Crête de l'Issioule avec de la végétation éparse

Pour retourner au Col de Plein Voir on peut soit suivre le chemin de l'aller le long de la crête, soit descendre en direction nord jusqu'à tomber sur la trace du chemin bien visible du GR4. Prendre à gauche et retourner sur un tracé presque rectiligne et plat au Col de Plein Voir.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

GR4 sur le Plateau de Barbin

Section 5: Col de Plein Voir – Crête de l'Ourbes

1,7 km ... 30 min 100 m 80 m facile

80% sentiers faciles, avec balisage

20% sentiers de difficulté moyenne, avec balisage

Les points repères

  • Col de Plein Voir, 1170 m
  • Col de l'Âne, 1095 m, avec les lignes de haute tension
  • Point culminant de la Crête de l'Ourbes, 1210 m

Nous entammons le chemin du retour le long de la crête sur plus de 4km en passant le Col de l'Âne.

Du Col de Plein Voir on avance vers le nord dans une forêt de pins sur un large chemin. On y monte insensiblement sur une colline nommée Plein Voir mais boisée avant de descendre sous des pins plus trapus et dans le Col de l'Âne.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

GR4 sur le Plein Voir

Peu avant le Col de l'Âne nous passons sous les grands pylônes de deux lignes de haute tension. Au col se trouve un carrefour avec poteau indicateur: à gauche descente vers le Bois des Félins, mais c'est sans intérêt et il faudrait longer la route comme à l'aller. Vers la droite sans balisage dans le sauvage vallon de Vallonge, et tout droit sur le GR4 vers le point de départ du tour.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Une des lignes de haute tension passant par le Col de l'Âne

À première vue on ne croit pas pouvoir avancer ici, un gros colline rocheuse se trouve devant nous, on le voyait déjà bien lors de la descente dans le col. C'est surtout un effet psychologique, on a déjà parcouru une grande distance et il faut remonter ici 120 mètres sur la Crête de l'Ourbes. Mais le chemin est évident, bien balisé, toujours un peu à droite de la falaise, mais la plupart du temps dans les rochers. Et bien sûr, on monte, ce sera la dernière fois.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Partie sud de la Crête de l'Ourbes bien raide

Le point culminant de la Crête de l'Ourbes est boisé de chênes, il y a quelques sentes vers le sud, mais la vue ne s'agrandit plus vraiment. Il y a encore d'autres points de vus plus bas.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Arbre biscornu devant de Lac de Sainte Croix

Section 6: Crête de l'Ourbes – Ancienne carrière

3,5 km ... 1 h 100 m 720 m moyenne

85% sentiers faciles, avec balisage

15% sentiers de difficulté moyenne, avec balisage rare

Les points repères

  • Crête de l'Ourbes, 1210 m
  • Passage entre rochers et paroi, 860 m
  • Parking de l'Ancienne carrière, 565 m

La descente de la crête au-dessus de la Ferme de Bellière passe par des failles dans la paroi rocheuse.

La descente le long de la Crête de l'Ourbes se fait d'une traite, il y a plus de 600 mètres à dévaler. Mais cette descente est variée, après le dernier point culminant il y a une partie assez plate avant de repasser dans les falaises.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Partie plate de la Crête de l'Ourbes

Le tracé est bon, les gravats parfois un peu gros. Il n'y a qu'un seul endroit mal indiqué juste avant une descente raide: un vieux sentier de pierres posées monte sur la gauche pour passer une pointe rocheuse, or il faut ici descendre à droite dans un vallon raide qui semble d'abord embroussaillé.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Bifurcation avec cul-de-sac à gauche

On arrive dans un creux et on entame une dernière remontée de quelques mètres pour passer entre deux grands rochers.

Après nous entrons dans une forêt de pins sur un sentier parfois raide et raviné. Lorsque l'on longe les restes d'un grillage on se trouvé au-dessus de l'ancienne carrière au pied de laquelle nous étions partis au début du tour.

Ceux qui retournent au rond-point restent à l'extérieur du virage pour y descendre. Pour continuer vers Moustiers suivre les indications sous transports en commun en sens inverse.

Sources et informations supplémentaires

Ne partez pas sans bonnes cartes topographiques: le tour se trouve sur la carte IGN "Gorges-du-Verdon/Moustiers-Sainte-Marie/Lac de Sainte-Croix", échelle 1:25000, 3442OT.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Le GR4 passe dans une faille de la Crête de l'Ourbes

Les informations sur cette randonnée ont été recueillies avec le plus grand soin en 2016. Cependant toutes les données sont fournies sans garantie. Si toute fois tu y trouves des erreurs s.v.p. contacte l'auteur, en particulier si tu fais partie des services de la mairie ou de l'office de tourisme de la commune de F-04360 Moustiers-Sainte-Marie. Merci!