Les anciennes thermes sulfureuses de St.-Martin-les-Eaux

Site historique et naturel

durée de la visite
20 min
monument
Information

Description

Les collines au nord de Manosque et donc à l'extrême est du Luberon offrent une grande diversité géologique en ce qui concerne les dépôts dans le calcaire. On y puisait du charbon, du soufre, du gypse, de la chaux et des argiles. Le sel est encore extrait de nos jours. L'eau pouvant pénétrer facilement les failles calcaires, remonte chargée de différent minéraux. On trouve dans la région des sources ferrugineuses, salées et sulfureuses.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2024 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id7320)
sites photo

Source sulfureuse Huguette de St. Martin les Eaux

Accès en transports en commun

It is not possible to get to the chapel by public transport. Saint-Maime can be reached by bus, see Zou!, and there are taxi services. Drive from Saint-Maime: 15 minutes.

Photo par André M. Winter sous licence PD prise le jour de référence 19 mai 2024 et reproduit sous les mêmes termes ici. Reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id7333)
sites photo

Plan des anciennes thermes de St. Martin les Eaux

Accès en voiture

Nous sommes dans la région de Manosque et près de la Vallée de la Durance. Sauf en venant du Lubéron et du Vaucluse, on arrive sur l'autoroute A51 à la sortie Manosque. Ne pas traverser cette ville aux éternels embouteillages. Avancer quand même en direction de Manosque et tourner au rond-point avant le canal EDF vers Volx et rejoindre ce village. Le traverser et prendre vers Dauphin à la sortie et aussi aux croisements suivants. Après avoir aussi tourné en direction de la Zone Artisanale de Saint Maime, on passe le pont à gauche pour arriver à Dauphin. Traverser le village et prendre vers la Col du Mort d'Imbert à la sortie. Juste après le pont, on tourne à droite un vieux panneau indique une chapelle en provençal: Nosto-Damo d'Ubajo. Poursuivre cette petite et traverser le village de St.-Martin-les-Eaux. Après moins d'un kilomètre et après un virage serré a droite, on trouve un parking couvert de gravier sur la droite.

Du Vaucluse et du Luberon passer par Apt et Cereste en direction de Forcalquier. Cinq minutes après le croisement aux Granons, on prend à droite vers St.-Martin-les-Eaux. On passe un croisement où il faut serrer très fort à gauche.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2024 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id7316)
sites photo

Transformateur en face des anciennes thermes de St. Martin les Eaux

Parking

Après le virage suivant se trouve un transformateur à droite de la route. Peu après suit un parking couvert de gravier sur la gauche.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2024 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id7317)
sites photo

Les anciennes thermes de St. Martin les Eaux vus de la route

Un peu de marche à pied pour accéder

Nous sommes ici au départ du petit sentier qui descend vers la source et les installations thermales. On voit les installations à travers la foret plus bas.

Un panneau indique une bifurcation. Allons d'abord voir les sources à droite.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2024 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id7318)
sites photo

Panneau à la source de St. Martin les Eaux

On passe d'abord à un trou d'eau à la surface huileuse et à l'odeur un peu étrange, c'est une résurgence de la source plus haut. Le faible débit fait que l'eau passe dans le sol ici.

Ici nous sommes en présence d'une source sulfureuse. L'eau provient sans doute principalement du massif proche car la température varie entre 12 et 14°C, le flux n'est pas stable non plus. Un traçage avec l'isoptope O18 révèle aussi des traces d'eau venant de la Montagne de Lure dans le Grand Luberon.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2024 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id7319)
sites photo

Résurgence de la source sulfureuse Huguette

Un peu plus loin se trouve la source principale dans une cavité couverte par une voûte et fermée par une petite porte en bois

Le soufre vient des dépôts de gypse composé de sulfate de calium hydraté CaSO4·2H2O qui explique la source qui délave le soufre.

Ce soufre se sent un peu, mais on ne retrouve pas la couleur connue jaune qui ne se voit que dans son état cristallisé. On voit par contre des filaments blanchâtres dans l'eau de la source et les végétaux morts tombées dans l'eau sont aussi blanchis. Ce sont des sulfobactéries ou thiobactéries qui entrainent une oxydation de l'hydrogène sulfuré H2S (gaz toxique à l'odeur d’œuf pourri), les transformant en soufre S puis en sulfates SO4.

La source est appelée Huguette, c'était les nom de la fille des propriétaires en 1933. Elle est cependant connue depuis bien plus longtemps et portait aussi les noms de Source de Renacas, Source de la Cabane ou Source du Château.

Il existe d'autres sources sulfureuses entre Céreste et Manosque, mais seulement celle de St. Martin avait un débit suffisant de quelques dizaines de litres par minute ce qui permit l'installation de thermes entre 1893 et 1939. Cependant ce débit varie jusqu'au point de tarir complètement entre 1967 et 1969. De nous jours, le débit de suffirait plus pour alimenter les thermes.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2024 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id7321)
sites photo

Source sulfureuse Huguette de St. Martin les Eaux

Descendons donc vers les anciennes installations thermales.

En arrivant au site, on se trouve devant des panneaux en acier corten. Ils donnent une impression de la petite station thermale qui se trouvait juste à cet endroit. Des panneaux explicatifs couvrent une grande partie. On y explique la géologie et surtout l'histoire du site.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2024 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id7322)
sites photo

Reconstitution des anciennes thermes de St. Martin les Eaux

L'expoitation thermale commence en 1884, c'est alors que le village est officiellement renomné de St. Martin-de-Renacas en St.-Martin-les-Eaux. Au début, la source reste libre d'accés, des curistes ne payent que pour les bains chauds et autres services comme les massages.

Initialement ce sont surtout des riches cultivateurs de la région de Cavaillon qui viennent. Rarement des parisiens passent. Dans les années 1930, une classe moins aisée vient aussi se ressourcer ici.

Dans les années 1930, la source est rénovée et c'est ce bâtiment qui est reconstitué par les plaques d'acier rouillé. Dans ce temps existait encore la ligne de chemin de fer entre Apt et Volx avec un arrêt à Lincel. Les curistes sont amenés en charrettes et plus tard en autobus à l'hôtel des Marronniers, c'est l'actuelle mairie de St. Martin.

La ligne de chemin de fer est fermée pendant la Seconde Guerre Mondiale et le curistes ne reviennent plus. Les thermes sont officiellement fermés en 1942 et les bâtiments dans la forêt tombe vite en ruine. Les thermes de Gréoux et de Digne-les-Bains, aux eaux moins fortes, prennent la relève et sont encore actives de nos jours.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2024 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id7323)
sites photo

Figures d'antan sur la reconstitution des thermes de St. Martin

L'eau de la source contient 450 milligrammes de sulfate SO4 par litre. La limite légale en Union Européenne pour l'eau potable est de 250mg/litre. L'eau de la source n'est donc pas bonne à boire, mais elle peut être prise sur indication médicale pour les mêmes maux que lors de l'activité des thermes: maladies de la peau, maladies intestinales et rhumatismes.

Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2024 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id7332)
sites photo

Ancienne fontaine dans la reconstitution des thermes

Aucun commentaire à ce jour

Est-ce qu'il y a des changements pour ce site ou bien des nouvelles propositions? Les commentaires permettent de partager ces informations!

e-mail*
web
texte *
Photo tous droits réservés © par André M. Winter. Photo prise en 2024 lors de nos recherches sur le terrain pour Provence-Guide.Net.
Aucune reproduction autorisée sans l'accord écrit de l'auteur. (id7315)
sites photo

Reconstitution des anciennes thermes de St. Martin les Eaux

Rappel

Les informations sur ce site ont été recueillies avec le plus grand soin en 2024. Cependant toutes les données sont fournies sans garantie. Si toutefois tu y trouves des erreurs contacte s.t.p l'auteur du site, en particulier si tu fais partie des services de la mairie ou de l'office de tourisme de la commune de F-04300 Saint-Martin-les-Eaux. Merci!

Cette page a été vue 142 fois depuis le 20 mars 2024.