Randonnée hors des sentiers battus par Provence-Guide.net - [de|fr]

La Combe de Curnier

Un petit canyon étroit au pied du Mont Ventoux

type
randonnée
difficulté
facile
durée
1 h 45 min
transports en commun
loin
boucle
oui
refuge
non
équipement
montagne

Introduction

Il y a une multitude de gorges au pied du Ventoux qui prouvent bien que la région n'est pas toujours sèche. Mais uniquement la Combe Curnier est si étroite que l'on y frottera ses deux épaules en même temps. Il s'agit d'une courte ballade accessible à tout le monde et qui dépaysera forcément de la plaine provençale. On y trouvera fraîcheur et ombre en plein été. Il est cependant aussi intéressant de venir dans la région au mois d'avril. Les cerisiers seront en pleine floraison. Des grands champs de cerisiers se trouvent directement au pied du massif et donc à proximité du départ de la randonnée.

Ces gorges servait aussi d'étable à des bergers, certaines cavités sont fermés par des murets en pierre sèche. Il n'y a cependant pas de preuve d'habitation des gorges, ni dans le Moyen-Âge, ni lors de temps préhistoriques.

Le lundi matin il est possible de s'approvisionner au Marché de Bédoin.

Les faits

3,6 km distance totale

1 h 45 min durée de marche

250 m dénivelé totalisé

orientation facile dans la nature

balisage 60% du tracé

55% dans le lit de rivière

45% routes forestières

dangers à éviter par temps d'orage, glace et neige en hiver

enfants oui

utile équipement pique-nique

indispensable chaussures de montagne, équipement rando et eau

Coordonnées GPS WGS84 des points de départ et d'arrivée 44.132796,5.21445

Téléchargements GPX, KML (souris droite, enregistrer sous...)

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Le Mont Ventoux au-dessus de la Combe Curnier

Il y a encore de la neige sur le sommet. La randonnée s'effectue au fond des gorges visibles en bas à gauche.

Transports en commun

L'accès jusqu'au point de départ n'est pas facile avec les transports publics. Il y a un train d'Avignon pour Carpentras environ toutes les 30 minutes, chercher Carpentras sous TER PACA, c'est le terminus de la ligne. Juste à la sortie de la gare SNCF se trouve la gare routière, d'ici partent les cars de Trans'Cove. La ligne L permet de rejoindre Bédoin. Attention, il s'agit de trajets principalement scolaires transportant les écoliers de Bédoin vers Carpentras, il n'y a par exemple aucune course de Carpentras vers Bédoin avant midi. Descendre à la station Centre et traverser le centre-ville du sud au nord, de préférence par les petites ruelles:

Avancer du rond-point dans la Route de Crillon le Brave (flèche) mais tourner de suite à droite dans la Rue des Époux Tramier. Au croisement avec le grand platane (Place de la Bourgade) à gauche: la Rue de la Calade puis la Rue du Four Neuf permettent de rejoindre l'Église Saint-Pierre. Avancer vers le nord et descendre la Traverse Saint-Pierre. En bas à gauche (Rue de la Coste Froide) et au bout à droite (Rue du Vieil Hôpital). On arrive au rond-point avec un olivier au centre.

Une petite ruelle continue en direction nord (un peu à droite du rond-point), nous prenons ce Chemin de la Ferraille qui fait d'abord un grand virage à droite, puis un angle droite à gauche et un autre virage à droite. On aboutit sur le Chemin de la Montagne. Suivre cette route et les panneaux indiquant Chambre d'hôtes de Curnier et Les Colombets. Au bout de 2,5km la route arrive dans une forêt basse avec un sens-interdit à gauche, y rester à droite. Passer les dernières maisons et entrer par le bas dans les gorges pour débuter le tour décrit ici (panneau indicateur). 4km et 180m de dénivelé pour l'aller et ajouter aussi pour le retour.

Accès

L'accès se trouve entre Carpentras et le Mont Ventoux. La D974 mène à Bédoin, prendre ensuite la direction de Flassan. Par la suite il y a deux solutions:

Parkings utiles

Parkings plus ou moins sauvages au pied du Mont Ventoux à proximité du départ de la randonnée, voir plus haut sous accès.

Conseils

La montée par les gorges est la plupart du temps à l'ombre. Par contre la descente est en plein soleil, orienté sud et sur une piste forestière caillouteuse. Il vaut mieux y être préparé et la faire d'une traite.

Avertissement: le canyon peut toujours se remplir d'eau lors et après des orages sur le massif du Ventoux. Vu l'étroitesse des passages et les parois verticales, ce sera un piège mortel, il faut impérativement observer les prévisions météo, le Ventoux pouvant faire barrière aux nuages il y pleut plus qu'ailleurs dans le Vaucluse. Nous sommes ici dans la zone calcaire, des pluies s'abattant sur le versant nord peuvent sortir en masse sur le versant sud (et donc dans ces gorges). C'est très rarement le cas, mais il faut rester vigilant

Photo © reproduite avec l'aimable permission de : Alex Medwedeff (Source)

Culture de cerises au pied du Mont Ventoux

Photo prise en avril.

Les sections

  1. Monter au fond des gorges.
  2. Descente par la crête à l'est et retour au pied du massif au point de départ.

Section 1: Combe Curnier

2 km ... 1 h 250 m 0 m facile

100% dans le lit de rivière, avec balisage rare

Les points repères

  • Les Colombets, 440 m
  • Combe de Curnier
  • Débouché sur une piste traversant la rivière sèche, 690 m

Montée par le fond des gorges.

On repère facilement le bas des gorges indépendamment de l'accès choisi. Dans les premiers mètres il s'agit d'une piste naturelle, par endroits on voit des anciennes conduites d'eau en céramique par lesquelles on venait puiser de l'eau d'une source non-permanante dans un des méandres de la Combe de Curnier.

Il suffit de monter ce large chemin, il se rétrécira au fur et à mesure.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Bas de la Combe de Curnier

Il y a d'autres endroits pour ce garer, ici cela défigure l'accès aux gorges.

Peu à peu se rapprochent les parois des gorges dans lesquelles on reconnaît les creusement de l'eau dans les temps passés. Plusieurs corniches sont en surplomb les unes au-dessus des autres. La roche est friable, de certains vallons latéraux descendent des larges éboulis. Ce sont ici les dernières possibilités de s'échapper du fond du canyon. Plus loin il n'y a aura plus aucune autre possibilités de sortir hormis avancer ou reculer.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Parois avec affouillements en surplomb

On retrouve à plusieurs reprises des traces d'utilisation humaine des gorges. Il s'agit principalement de murets grossiers fait de pierres brutes pour former des enclos sous des larges affouillements au niveau du lit de la rivière sèche.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Enclos dans un affouillement dans la Combe Curnier

Au fond des gorges poussent quelques buissons formant parfois des murs végétaux denses. Le chemin est cependant libre.

Il n'y a pas de sentier aménagé ici, on marche dans le lit de la rivière. Il n'y a cependant aucun passage particulièrement accidenté, on n'a pas besoin de grimper.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Végétation dans le fond de la Combe de Curnier

En montant on finit par passer dans les méandres de plus en plus resserrés des gorges. On fait une suite de virages à gauche et à droite et on finit par douter de son sens d'orientation. Mais il n'y a pas moyen de se perdre, il n'y a pas de sortie possible sur les flancs latéraux. La seule constante est la pente régulière, entrecoupée parfois par des rochers formant des marches comme sur la photo.

Les parois se rapprochent de plus et restent resserrés sur des longes portions. Par moments l'espace entre les deux parois passe sous un mètres. La végétation des étages supérieurs assombrit la scène.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Randonnée au fond de la Combe de Curnier

On marche sur les pierres formant le lit de la rivière asséchée. Ce lit ne correspond pas au point le plus bas creusé par le cours d'eau dans la roche. Ainsi on passe à divers nivaux d'affouillement antérieurs.

Il s'agit ici tout de même d'une portion particulièrement étroite même si les gorges ne sont pas très profondes à cet endroit.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Combe de Curnier élargie ici au fond

Le soleil pénètre mal au fond des gorges, ici peuvent donc se tenir des mousses et des lichens qui n'aurait aucune chance de survie quelques mètres plus haut sur les flancs du Mont Ventoux exposés plein sud.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Mousses touffues sur les gravats

Après maints méandres resserrés et après la avoir laissé sur le côté gauche la Combe de Bouisse, les gorges deviennent moins marqués et plus vertes. Sans que se soit perceptible en marchant, elles s'orientent sur la deuxième partie en direction nord-est.

Vers 690 mètres d'altitude les gorges sont tellement peu marqués qu'une piste forestière les traverse aisément horizontalement. C'est le moment pour nous de quitter le lit de la rivière asséchée et de sortir vers la droite. La photo est prise de cet endroit et montre une vue retour sur la partie supéreure de la Combe de Curnier.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Combe de Curnier vue du haut

Section 2: Coste d'Antoni

1,6 km ... 40 min 0 m 250 m facile

85% routes forestières, sans balisage

15% routes forestières, avec balisage

Les points repères

  • Piste travesant la rivière sèche en haut de la Combe Curnier, 690 m
  • Descente sur le dos rocheux à l'est de la Combe Curnier
  • Retour aux Colombets, 440 m

Descente exposée au soleil.

Les 690 mètres d'altitude resteront le point culminant du tour car on sort horizontalement du vallon vers la droite. À la prochaine intersection de chemins nous continuons à descendre (aucun balisage particulier) sur un sentier caillouteux.

Par endroits on aura la possibilité de voir vers Bédoin et dans la Combe de Curnier.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Bédoin avec la Combe de Curnier

Peu à peu ce sentier s'élargit et les gravats deviennent un peu moins grossiers. Ainsi nous descendons rapidement les quelques 250 mètres de dénivelé. Ce dos rocheux n'est pas très hospitalier, les arbustes sont trop trapus pour offrir de l'ombre. Il vaut mieux descendre cette portion rapidement, en bas il y a des arbres plus grands pour faire une pause ou un pique-nique avant de rentrer définitivement.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Piste de descente à l'est de la Combe de Curnier

Arrivés en bas on tourne à droite pour retourner en moins de 200 mètres au point de départ en bas des gorges.

Ceux qui viennent des Fébriers tourneront à gauche pour rejoindre en moins de 800 mètres ce hameau.

Photo © reproduite avec l'aimable permission de : Alex Medwedeff (Source)

Cérisiers et prés en fleurs

Sources et informations supplémentaires

Ne partez pas sans bonnes cartes topographiques: le tour se trouve sur la carte IGN "Mont Ventoux", échelle 1:25000, 3140ET.

Les informations sur cette randonnée ont été recueillies avec le plus grand soin en 2009. Cependant toutes les données sont fournies sans garantie. Si toute fois tu y trouves des erreurs s.v.p. contacte l'auteur, en particulier si tu fais partie des services de la mairie ou de l'office de tourisme de la commune de F-84410 Bédoin. Merci!