Randonnée hors des sentiers battus par Provence-Guide.net

Le Coudon en partant de Solliès-Ville

Une des montagnes promontoire de Toulon avec le Bau Rouge en prime

type
randonnée
difficulté
moyenne
durée
4 h 30 min
transports en commun
non
boucle
oui
refuge
non
équipement
montagne

Introduction

Le Coudon est une montagne emblématique montrant son sommet en venant d'Hyères. C'est aussi un point stratégique car le point culminant est occupé par le fort militaire Girardon. Le sommet manquant n'enlève rien à la vue panoramique disponible en parcourant le bord de sa crête. Car comme la plupart des montagnes de la région ce n'est pas un sommet singulier mais le bord subsistant d'une strate calcaire. La falaise parcourue présente des bords abruptes à l'est et au sud.

Solliès-Ville est en fait un petit village perché. Partir d'ici allonge considérablement le tour, mais l'enrichit aussi par la crête du Bau Rouge et la chapelle Notre-Dame du Deffens. Puis cette longueur et les quelques 800 mètres de dénivelé avec une remontée en cours de route permettent d'appeler ceci un tour d'une journée. Le tour a très peu de parties parcourues dans les deux sens mais il se recoupe deux fois.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Le Coudon vu en venant d'Hyères

Au centre le Petit Coudon et à droite le Bau Rouge.

Les faits

14,1 km distance totale

4 h 30 min durée de marche

730 m dénivelé totalisé

orientation moyenne

balisage 50% du tracé

45% sentiers faciles

20% petites routes calmes

15% sentiers de difficulté moyenne

15% routes forestières

5% sentiers incluant de l'escalade

5% petites rues en ville

dangers bord rocheux

enfants avec beaucoup d'encouragements

utile équipement pique-nique

indispensable chaussures de montagne, équipement rando et eau

Coordonnées GPS WGS84 des points de départ et d'arrivée 43.182131,6.037309

Téléchargements GPX, KML (souris droite, enregistrer sous...)

Transports en commun

Il n'y a pas de bus qui monte au village de Solliès-Ville hormis les transports scolaires qui ne sont pas prévus pour les randonneurs. Le lieu le plus près à atteindre en bus est le Logis Neuf, c'est à l'est et 150 mètres au-dessous du point de départ. Cet arrêt est desservi une vingtaine de fois par jour en somme sur des lignes entre Toulon, Hyères, Collobrières, Draguignan, St. Maximin et Méounes. Chercher Logis Neuf à Solliès-Ville sous varlib.

Pour monter du Logis Neuf au village: avancer sur la route nationale vers le nord (donc avec l'autoroute à droite) et monter la Calade de l'Estouiarie. Continuer tout droit dans les lacets de la route, poursuivre sur le petit chemin dans la pente. Après deux lacets on croise la Rue Albert Postolesi. Encore deux lacets de chemin et nous arrivons à la hauteur du village. Le traverser pour retomber sur la fin de la D67 de l'autre côté. Le point de départ se situe à la hauteur du rond-point autour d'un grand arbre.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Panorama du Coudon sur la Grande Rade de Toulon

Accès

Solliès-Ville se trouve en hauteur au-dessus de la Farlède et de Solliès-Pont. En venant de Nice ou de Toulon sur l'A57 on prend la sortie 6 La Farlède, on suit le fléchage vers La Farlède et en plein centre on tourne à gauche pour monter à Solliès-Ville. On arrive au sud au-dessus du village.

Parkings utiles

La D67 se termine au village de Solliès-Ville, il y a des places le long de la départementale et en direction du cimetière, là se trouvent aussi quelques places bien ombragées.

Conseils

Il est possible de scinder le tour en deux (Solliès-Ville – Bau Rouge sur les sections 1 et 4 et Col des Selves – Coudon sur les sections 2 et 3).

Tous les massifs du Var et en particuliers ceux autour de Toulin forment une zone à fort risque d'incendie de forêt. En période estivale, mais aussi en dehors de celle-ci par sécheresse ou forts vents, l'accès aux massifs forestiers est réglementé. Ainsi des routes peuvent être interdites à la circulation et/ou des sentiers interdits aux randonneurs. Renseignements sous www.var.gouv.fr (en été seulement, chercher: Accès aux massifs forestiers).

Les sections

  1. Solliès-Ville – Chapelle Notre-Dame du Deffens – Col de l'Aire de Verdan - Col des Selves.
  2. Col des Selves – Petit Coudon – tables d'orientation de la crête nord du Coudon.
  3. Coudon crête nord – Batterie sud - crête ouest – ubac du Coudon - Col des Selves.
  4. Les Selves – crête du Bau Rouge – Col de Verdan - Solliès-Ville.
Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Le Mont Coudon et le Bau Rouge

Vue du Deffens.

Section 1: Solliès-Ville – Deffens - Verdan - Col des Selves

4,2 km ... 1 h 190 m 70 m facile

5% petites rues en ville, sans balisage

20% sentiers faciles, avec balisage rare

20% routes forestières, sans balisage

55% petites routes calmes, sans balisage

Les points repères

  • Solliès-Ville, 230 m
  • Chapelle Notre-Dame du Deffens, 380 m
  • Col de l'Aire de Verdan, 335 m
  • Col des Selves, 350 m

Montée par des vieux chemins vers une chapelle à peine reconnaissable. Une grande partie de cette section occupe la route des Selves. On passe de manière quasiment plate d'un col à l'autre, mais il s'agit de près de 3 kilomètres de route calme.

La départementale passe au sud du centre du village, il y a ici un centre de tri de déchets et un peu plus loin monte le Chemin des Gaches (panneau cul-de-sac, panneau indicateur vers le Revest).

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter

Chemin des Gaches au fond sur la gauche

C'est par le Chemin des Gaches que nous montons dans le premier lacet et nous y continuons tout droit sur un chemin paisible en pente constante.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Montée du GR51 à partir du Chemin des Gaches

Nous le poursuivons jusqu'à trouver sur la gauche une vielle piste avec deux bandes bétonnés et un calvaire sous les buissons.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Bifurcation avec calvaire

Ici à gauche.

On monte donc à gauche en passant dans une vieille carrière de pierres et on poursuit dans la même direction. Nous arrivons en haut près de la chapelle Notre-Dame du Deffens. Elle est complètement murée. Cette colline avancée est aussi surmontée deux deux grands pylônes de télécommunication.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Chapelle Notre-Dame du Deffens

Sur le sommet nous tournons à droite en direction plein ouest sur une piste forestière large et plate. Au bout d'une dizaine de minutes la piste nous fait descendre dans le col de l'Aire de Verdan où passe le Chemin des Selves. Ce chemin est depuis longtemps goudronnée et il longe le Bau Rouge au sud sur près de deux kilomètres plats. Ce n'est pas très charmant certes, mais la route est calme, on ménage ainsi ses forces pour le reste du tour et on a une belle vue sur la face par laquelle on accédera au Coudon.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Le Coudon vu du Chemin des Selves

À une bifurcation on prendra à droite pour rester sur le Chemin des Selves.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Le Chemin des Selves continue à droite

Les Selves marquent un col plat entre le Bau Rouge et le Petit Coudon. La route perd sa couverture de goudron à la hauteur du Chemin du Coudon. C'est pour nous l'endroit de tourner à gauche et d'attaquer la montée vers le Petit Coudon.

Un peu plus loin on voit un parking, pourtant l'accès est en principe interdit depuis la dernière bifurcation.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter

Chemin du Coudon à gauche

Section 2: Col des Selves – Petit Coudon – Le Coudon

2 km ... 1 h 310 m 0 m moyenne

5% petites routes calmes, avec balisage aléatoire

55% sentiers faciles, avec balisage

40% sentiers de difficulté moyenne, avec balisage aléatoire

Les points repères

  • Col des Selves, 350 m
  • Balcon sous le Petit Coudon, 490 m
  • tables d'orientation de la crête nord du Coudon, 660 m

Montée raide vers les sommet avec une courte partie plate au sud du Petit Coudon.

Le chemin du Coudon dessert quelques maisons éparses. Nous y montons et laissons tous les accès privés à gauche et à droite de côté. 300 mètres après la dernière maison nous prenons la première fois à gauche à la cote 367 et 50 mètres après de nouveau à gauche.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Croisement à la cote 367

Ce sentier est balisé en rouge et blanc, c'est le GR51.

Le Bau Rouge n'est pas rouge, cette désignation se rencontre fréquemment dans toutes les Alpes. Elle vient de l'apparence de la montagne lors du coucher du soleil. En effet, ici, le Bau Rouge présente des rochers escarpés arrangés en étages sur le flanc sud. Le soleil du soir passant par le Col des Selves laisse rougir ces rochers quand on les voit de la Farlède ou de la Crau. En Provence, un bau est une colline ou un escarpement qui possède souvent un sommet plat.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Le Bau Rouge et la colline du Deffens

Vue retour, à gauche la montagne dont nous longerons la crête lors du retour.

Le GR51 mène sur une bande rocheuse autour et sous le Petit Coudon dans un col plat entre les deux Coudons. On a ici déjà un avant-goût de ce qui nous attend pour la suite.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Panorama du col entre les deux Coudons

Après le col, nous gardons à peu près la même direction, mais en montant le chemin fait des lacets entre rochers et éboulis. Le balisage officiel se fait rare, il est parfois doublé par un balisage privé en points orange fluo. En gros le sentier sort sur trois lacets vers l'abîme puis se rabat à chaque fois vers la forêt pour former un autre lacet. Toujours prendre le sentier montant.

Les points sur la bordure rocheuse forment des points de vue et il ne faut pas tenter de continuer sur ce bord.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Le GR51 au nord du Coudon

Plus haut, en arrivant sur un rebord plus large, le chemin est plus loin du bord. La forêt devient moins dense et les rochers plus escarpés et karstiques.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter

Rampe rocheuse sous le Coudon

Les balises ne sont ici pas spécialement claires. Dans le cas précis de la photo, il faut bien monter tout droit la variante barrée.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Balises irritantes sur la barre rocheuse au nord du Coudon

On passe entre des anciens panneaux avertissant d'une limite de champ de tir. Il ne faut pas être irrité par le fait que le chemin balisé passe parfois derrière ces panneaux, la limite du champ de tir actuel ne correspond plus aux panneaux. Cependant le chemin ne doit pas être quitté. Dès que l'on est sur la crête, on tourne à gauche et on vise un point de vue avec deux petites tables d'orientation.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Panneau champ de tir

De cet endroit on a déjà une bonne vue panoramique vers le nord et l'est.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Table d'orientation nord-est à la Batterie Nord du Coudon

Section 3: Batterie sud - Coudon nord – Col des Selves

4,2 km ... 1 h 30 m 330 m facile

<5% sentiers de difficulté moyenne, avec balisage aléatoire

10% petites routes calmes, sans balisage

35% sentiers de difficulté moyenne, avec balisage rare

50% sentiers faciles, sans balisage

Les points repères

  • Coudon crête nord, 660 m
  • Batterie sud, 615 m
  • Coudon crête ouest
  • ubac du Coudon
  • Col des Selves, 350 m

Suite de la crête du Coudon et retour au Col des Selves par l'ubac boisé

Pour la suite et le reste du panorama il faut quitter le point de vue en direction du sommet. En grimpant sur quelques rochers, nous rejoignons une citerne incendie et la route qui monte au fort. Là, il faudra tourner à droite car la montée au sommet est interdite. On restera sur la route jusqu'au prochain virage où se trouve l'ancienne Batterie Sud. Ne pas s'écarter de cette route, ici se trouvent des champs de tir des deux côtés.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Route en descente de la Batterie Nord

À la hauteur de la batterie, qui ressemble à une entrée de tunnel, on passe à gauche sur des rochers nus pour s'avancer vers le sud-ouest. Il s'agit aussi d'un accès à un site d'escalade.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Rochers à la Batterie Sud du Coudon

Ici débute aussi un chemin en bordure qui parcourt toute la crête ouest. Il faut être averti du fait qu'il passe dans un paysage karstique très fissuré, on ne peut pas y filer en vitesse. Le chemin se torture pour passer des trous béants ou des zones trop accidentées. On s'en écarte facilement.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Vue des rochers près de la Batterie Sud du Coudon

Le chemin est balisé avec des rares et vieux traits de couleur verte, par quelques cairns et des points en orange fluo repeints dernièrement. Ces points ont la particularité qu'ils ne sont bien visibles qu'en descente (direction ouest). Il ne faut pas sous-estimer cette section, trébucher ici revient vite à se casser des os.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Zone karstique de la crête ouest du Coudon

La récompense est un panorama constant des Îles d'Or et de la Presqu'île d'Hyères par le Cap Sicié, St. Mandrier et sur la la ville de Toulon.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Presqu'île de St. Mandrier, Cap Sicié et Toulon

La route rejoint la crête en un lacet, mais nous restons sur la bordure du plateau calcaire. Environ 150 mètres après le lacet notre chemin fait un écart par la droite pour contouner un point rocheux. On revient après vers le bord.

Lorsque la crête s'aplatit, le chemin rejoint la route qui monte au sommet. On traverse quelques profondes failles dans la roche et on débouche perpendiculairement sur la route.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Croisement de la D446

En dépit de balisages divers indiquant des direction différentes, on traverse la route et on entre droit dans la forêt sur une piste qui devient progressivement moins large.

La piste se transforme en chemin plat qui perd peu à peu de la hauteur et qui prend une direction constante vers le nord-est et sans virages. On reste constamment à l'ombre d'une forêt petits chênes.

Après 10 minutes se présente un chemin sur la gauche qui descend plus sérieusement. Nous prenons ce raccourci pour couper un long lacet.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Coupure d'un lacet de sentier à gauche

Plus loin nous croisons un chemin et nous continuons sur ce chemin perdu dans la forêt méditerranéenne. On contourne imperceptiblement une arête sous le Fort du Bau Pointu et nous débouchons sur une petite zone défrichée.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Passage d'une zone défrichée au Jas du Guidon

Après un autre passage boisé nous arrivons sur une portion déjà parcourue en montant et après quelques minutes nous sommes de nouveau au col des Selves. En bas nous prenons à gauche.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Descente sur la Route des Selves

Section 4: Les Selves – Bau Rouge – Verdan - Solliès-Ville

3,8 km ... 1 h 30 min 200 m 330 m moyenne

25% routes forestières, avec balisage rare

5% sentiers faciles, sans balisage

15% sentiers incluant de l'escalade, sans balisage

50% sentiers faciles, avec balisage rare

5% petites rues en ville, sans balisage

Les points repères

  • Col des Selves, 350 m
  • Crête du Bau Rouge, 540 m
  • Aire de Verdan, 335 m
  • Solliès-Ville, 230 m

Nous nous engageons sur la crête rocheuse d'une autre montagne. Le début est marqué par une piste raide souvent en plein soleil.

Arrivés sur la route du col, nous prenons à gauche pour trouver un parking et la citerne incendie SVE2. Ici à droite

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Citerne au Col des Selves

Un peu plus loin on entame la Piste du Mourras. Elle est raide, caillouteuse et infernale car entièrement exposée au soleil. Les attentifs l'auront déjà vu en se retournant lors de la montée vers le Petit Coudon. On monte en ligne droite, la première piste à gauche étant un cul-de-sac. Ensuite il y a deux lacets ou la ligne droite, ici c'est au choix, sachant que les lacets ne sont pas beaucoup moins raides. Mais on y marche mieux.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Lacets et voie directe sur la Piste du Mourras

En un quart d'heure un atteint un col avec une autre citerne. C'est le moment de rechercher un coin d'ombre et de boire, car la suite prévue n'est pas de la promenade non plus.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Citerne incendie au col à l'ouest du Bau Rouge

Il y a le GR51 au nord de la crête et à l'ombre des chênes, il recoupe le Bau Rouge dans sa partie est. C'est la variante facile mais sans grand intérêt. Directement du col part aussi un sentier étroit et non balisé dans l'herbe pour enfiler la crête. Quelques cairns marquent la voie à suivre.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Chemin montant vers la crête du Bau Rouge

Très vite des rochers apparaissent et le chemin passe en grande partie directement dessus, il faut un peu balancer et grimper par dessus les rochers de la crête qui ressemblent à un dos d'iguane avec des pointes arrangées en ligne droite.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

L'arête du Bau Rouge

Le sommet de 538 mètres est vite atteint, ici le chemin commence aussi a passer sous la crête, le plus souvent côté nord mais parfois aussi du côté sud. Il est utile de s'orienter grace aux branches cassées par les chasseurs pour repérer les meilleurs passages.

Quelques minutes après le sommet on passe près d'un petit abri contre le vent érigé en pierres brutes sous la crête. On retrouve par-ci par-là des murets anciens.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Chemin juste à droite de l'arête

Lorsque la crête rocheuse devient plus docile et de transforme en dos couvert de végétation, le chemin descend sur la gauche et retombe sur le chemin passant dans l'ubac évoqué plus haut. Nous le prenons à droite et descendons en direction est. Vite il devient un peu plus raide.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Bifurcation du chemin de crête et du GR51

Vue retour.

Nous descendons jusqu'au col de l'Aire de Verdan où nous re-croisons la route du Chemin des Selves. Juste avant on passe un grand réservoir d'eau potable avec un poteau indicateur du GR51.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Château d'eau de Verdan

Vue retour, on descend à gauche.

On traverse la route et on descend en face la piste vers la gauche (poteau indicateur la Gipière). Nous sommes ici sur la partie haute du chemin partant de Solliès-Ville que l'on retrouve ainsi en une dizaine de minutes. En bas un sympathique bar attend les randonneurs assoiffés.

Photo © de l'auteur du site web provence-guide.net : André M. Winter (Source)

Vue sur Solliès-Ville en descendant

Sources et informations supplémentaires

Ne partez pas sans bonnes cartes topographiques: le tour se trouve sur la carte IGN "Toulon/Le Gros-Cerveau/Mont-Faron", échelle 1:25000, 3346OT.

Les informations sur cette randonnée ont été recueillies avec le plus grand soin en 2017. Cependant toutes les données sont fournies sans garantie. Si toute fois tu y trouves des erreurs s.v.p. contacte l'auteur, en particulier si tu fais partie des services de la mairie ou de l'office de tourisme de la commune de F-83210 Solliès-Ville. Merci!